ATSJS-logo  


Bibliothèque : documentation et sites web d'intérêt


 

Publications

Rapports de projets liés à la tourbière de Saint-Joachim
La tourbière de Saint-Joachim – Synthèse des connaissances et mesures de conservation (2000). Par Louise Gratton, Municipalité de Saint-Joachim-de-Shefford, 37 page. Disponible sur demande en format numérique (pdf).
Courte description
Inventaire ichtyologique du ruisseau Castagne et de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford (Mai 2001). Par Bertand Dumas.
Courte description
Inventaire des amphibiens et reptiles de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford (Juillet 2005). Par Jean-François Desroches et Isabelle Picard.
Dans le cadre du Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier.
Rapport d’inventaire de la végétation de la tourbière de St-Joachim-de-Shefford et des habitats avoisinants (2006). Par Hélène Gilbert. Rapport du Bureau d’écologie appliquée pour les Amis des la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, 25 pages. Disponible sur demande en format numérique (pdf).
Courte description
Rapport préliminaire de la situation de la Platanthera blephariglottis à la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford (Mars 2009). Par Vincent Laroche sous la direction de Stéphanie Pellerin et Luc Brouillet. Institut de recherche en biologie végétale (IRBV), Université de Montréal.
Rapport dans le cadre d'une recherche scientifique.
Rapport préliminaire de la situation de l’Arethusa Bulbosa dans la tourbière de St-Joachim-de-Shefford (Mars 2010). Par Chantale Moisan sous la direction de Stéphanie Pellerin et Luc Brouillet. Institut de recherche en biologie végétale (IRBV), Université de Montréal.
Rapport dans le cadre d'une recherche scientifique.
Délimitation du milieu humide et validation de l’écosystème forestier exceptionnel # 802 sur le site de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford (2010). Par Caroline Daguet, Corridor appalachien en collaboration avec Les Amis de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, Saint-Joachim-de-Shefford, 48 pages.
Rapport constituant la validation-terrain du complexe humide de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford. Disponible sur demande en format numérique (pdf).
Éducation et gestion des boisés pour protéger les oiseaux forestiers en situation précaire de la tourbière de SJS et suite des démarches de conservation (affiches et fiches descriptives des oiseaux) (Avril 2012). Par Corridor Appalachien, coordonnation : Clément Robidoux, rédaction : Isabelle Tétrault.
Dans le cadre du Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier.
Sensibilisation des enfants du primaire et du secondaire ainsi que la population locale sur l’importance des milieux humides, des EFE ainsi que les biens et services écologiques qu’ils procurent ; suite des démarches de conservation (mars 2013). Amis de la tourbière de Saint-Joachim-de Shefford, rédaction : Isabelle Tétrault. Ateliers et conférences.
Dans le cadre du Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier.
Sensibilisation des enfants du primaire et du secondaire ainsi que la population locale sur l’importance des milieux humides, des écosystèmes forestiers exceptionnels (EFE) ainsi que les biens et services écologiques qu’ils procurent – suite (Mai 2014). Amis de la tourbière de Saint-Joachim-de Shefford : Louise Gratton, Daniel Cyr et Claire Brousseau.
Conception, rédaction, publication et distribution d'un livret de 56 pages intitulé « Les secrets des milieux tourbeux et la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford » (disponible sous format numérique haute résolution (pdf, 56 pages, ~40 Mo). Dans le cadre du Programme d’initiatives locales en environnement (PILE) du MDDELCC.

⇪ Retour au haut de la page


Travaux de recherche
White fringed orchid as indicator of Sphagnum bog integrity (2012). Par Vincent Laroche, Stéphanie Pellerin et Luc Brouillet. Dans la revue Ecological Indicators, Volume 14 (1) : pages 50 à 55.
Article scientifique portant sur la platantère à gorge frangée (Platanthera blephariglottis), une plante typique des tourbières ombrotrophes, particulièrement bondante à la tourbière de Saint-Joachim. Les ATSJS l'ont choisi comme emblème floristique (voir logo). Une forte corrélation existerait entre sa présence et l'intégrité écologique des tourbières ombrotrophes.
Analyse de la situation des milieux humides au Québec et recommandations à des fins de conservation et de gestion durable (2013).Par Stéphanie Pellerin, chercheure à Institut de recherche en biologie végétale, Université de Montréal, et Monique Poulin, chercheure à l'Université Laval. Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec (MDDELCC), 104 pages. Lien internet : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rives/Analyse-situation-milieux-humides-recommandations.pdf, lien visité en novembre 2016.
Rapport demandé par le MDDELCC en 2012 afin de mieux connaître la situation des milieux humides au Québec.
Analyse de l’état actuel du droit et recommandations en vue de l’adoption d’une loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides au Québec (2013)Rapport par Sophie Lavallée, professeur titulaire, Faculté de droit, Université Laval, avocate membre du Barreau du Québec et chercheure au Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ). Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec (MDDELCC). Lien internet : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rives/Analyse-situation-milieux-humides-recommandations.pdf, lien visité en novembre 2016.
Rapport demandé par le MDDELCC en 2012 afin de mieux connaître la situation des milieux humides au Québec.

⇪ Retour au haut de la page


Références bibliographiques : quelques bons titres sur le sujet
Approche écologique appliquée aux milieux humides du Québec, (2017). Par Louis-Marie Landry .
Document numérique (pdf, 149 pages, 32Mo). Ce document est aussi disponible à l’adresse spécifique du site professionnel de l’auteur.
Écologie des tourbières du Québec-Labrador (2001). Sous la direction de Serge Payette et Line Rochefort.
Les Presses de l’Université Laval, Québec, 621 pages.
Ce livre est une référence majeure et complète sur les écosystèmes tourbeux. Une base en écologie s'avèrera utile avant de s'attaquer à cet ouvrage de nature académique (niveau universitaire).
Les espèces floristiques typiques des milieux humides du Québec, (2013). Par Louis-Marie Landry .
Répertoire photographique des principales espèces, 236 taxons sont présentées dans ce document (pdf, 121 pages, 19,3 Mo). Le document est aussi disponible à l’adresse spécifique du site professionnel de l’auteur.
Guide d’élaboration d’un plan de conservation des milieux humides, première édition (2008). Par Martin Joly, S. Primeau, M. Sager et A. Bazoge.
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Gouvernement du Québec.
Guide très utile afin de connaître toutes les étapes d'un plan de conservation, applicable aussi à une tourbière. Document numérique (pdf, 68 pages + annexes, ~ 3,1 Mo)
Guide d’utilisation du Cadre écologique de référence du Québec (CERQ), document préliminaire (2013). Par l'équipe Écologie et territoire, Direction du patrimoine écologique et des parcs (Direction de l'expertise en biodiversité en 2016).
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Gouvernement du Québec.
Guide utile pour comprendre la base de données de ce système de découpage écologique du territoire. Document numérique (pdf, 19 pages, ~ 6,2 Mo). Les explications générales sur le CERQ sont disponibles sur le site du MDDELCC.
Identification et délimitation des milieux humides du Québec méridional (2015). Par Adeline Bazoge, Daniel Lachance, Cedric Villeneuve et al.,
Direction de l’écologie et de la conservation et Direction des politiques de l’eau, Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Gouvernement du Québec. Disponible aux Publications du Québec sous forme papier et numérique (pdf). Québec, 64 pages + annexes ($$$ !).
Document très utile à ceux qui s’intéressent aux milieux humides. Même s’il est avant tout de nature technique pour les praticiens sur le terrain, les explications sont claires et nombreuses avec beaucoup de photos et d’illustrations. Il sera très utile pour comprendre ces écosystèmes. Une des annexes comprend la plus récente liste des espèces indicatrices des milieux humides (voir aussi cette liste en format HTML, mise à jour régulièrement selon VASCAN).
Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables. Note explicative sur la ligne des hautes eaux : la méthode botanique experte
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), Québec, 2008, version révisée 2015.
Une des annexes comporte la liste des plantes indicatrices des milieux humides du Québec. Document numérique (pdf, 9 pages + annexes, ~1,5 Mo). (voir aussi cette liste en format HTML, mise à jour régulièrement selon VASCAN).
 
Système de classification des terres humides du Canada, 2e édition (1997). Sous la direction de Barry G. Warner et Clayton D. A. Rubec.
Groupe de travail national sur les terres humides, Centre de recherche sur les terres humides, Université de Waterloo, Waterloo, Ontario, 76 pages.
Ouvrage de référence qui définit la classification des milieux humides ici au Canada. Ouvrage de nature technique (pdf, 76 pages, ~2,3 Mo) .
Le monde des tourbières et des marais (2006). Olivier Manneville (coordonnateur), Virginie Vergne, Olivier Villepoux et le Groupe d’études des tourbières (France).
Delachaux et Niestlé, Paris, 320 pages.
Malgré le fait que cet ouvrage s'attarde aux zones humides de France, de la Suisse, de la Belgique et du Luxembourg, ce livre constitue une bonne introduction pour comprendre ces écosystèmes. Très bonnes illustrations.

⇪ Retour au haut de la page


Présence dans les médias
• « Un homme et une tourbière » par Jean-Thomas Bédard
Journal communautaire Panorama, édition de septembre 2017, volume 14 - No 9, page 19.
• « Une réserve naturelle de 21 hectares créée à Saint-Joachim » par Michel Laliberté
La Voix de l'Est, édition du 6 juin 2017
Entrevue radiophonique avec Isabelle Tétrault* par Renée Dumais-Beaudoin
Émission C'est pas trop tôt en Estrie, Ici Radio-Canada Première, édition du 6 juin 2017 (entrevue de 6h23).
* Isabelle est coordonnatrice des projets à la Fondation SÉTHY et nièce de Claude Tétrault.
« Une réserve naturelle à la mémoire de Claude Tétrault » par Mathieu Majeau
Granby Express, édition du 5 juin 2017
Entrevue radiophonique avec François Leduc*, directeur de la Fondation SÉTHY par Réjean Blais
Émission Écoutez l'Estrie, Ici Radio-Canada Première, édition du 5 juin 2017 (entrevue de 15h39).
* François est directeur de la Fondation SÉTHY.
• « Un don écologique d'une grande valeur en Haute-Yamaska » par Maya Arseneau
Ici-Radio-Canada Estrie, Télé-journal Estrie du 5 juin 2017
* Complément d'information : Il est de mieux en mieux documenté que les tourbières nous apportent une foule de services écologiques, de la filtration à la régulation des débits d'eau en passant par la captation du carbone et du maintien de la biodiversité. Les ATSJS s'attardent à mieux les faire connaitre. Dans l'état actuel de la recherche, la valeur estimée de ces services avoisine les 50000$ à l'hectare par année. Ainsi le don écologique de 21.1 ha de Mme Brousseau assure le maintien des services écologiques qui y sont générés de façon naturelle, ce qui représente une somme d'un peu plus d'un million de dollars, et cela à chaque année! Évidemment, la valeur marchande du terrain n'était pas d'un million. Malheureusement les services écologiques sont très mal pris en compte, voire complètement ignorés, dans les décisions et les comptabilités publiques (ex.: PIB). Leur disparition est pourtant de plus en plus couteuse pour les collectivités concernées.
• « Une partie de de la tourbière de Saint-Joachim protégée à tout jamais » par Claude Hébert
Granby Express, édition du 30 janvier 2015
• « Première acquisition pour la Fondation SÉTHY » par Michel Laliberté
La Voix de l'Est, édition du 30 janvier 2015
• « La mousse de tourbe, façon sensée » par Lise Gobeil
Le Devoir, édition du 16 août 2014, on y parle de notre livret
• « Voyage au coeur de la tourbière » par Ugo Giguère
Granby Express, édition du 30 mai 2014
• « Les tourbières, des bénévoles écologiques » par Michel Laliberté
Le Plus, La Voix de l'Est, édition du 28 mai 2014
* couverture du cahier

⇪ Retour au haut de la page


⇪ Retour au contenu de cette page

   
    Liens internet pertinents
   

Documentation générale sur les tourbières

Blabla

Ramsar
Cet organisme nommé en l'honneur de la ville d'Iran où a été adopté en 1971 la Convention sur les zones humides, elle constitue un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Leur site web présente une foule d'information sur les milieux humides dont les tourbières font parties des premières catégories. Site disponible en version française, en anglaise et en espagnole.
Wetland International
Important organisme international à but non lucratif dédié à la conservation et à la restauration des milieux humides. Le Bureau principal estsitué en Hollande et le site web est disponible en anglais seulement.
Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET)
Groupe de recherche universitaire issu de la concertation entre le milieu scientifique universitaire, l'industrie canadienne de la tourbe et des organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux.
International Peatland Society (IPS)
Organisation internationale regroupant des entreprises et des membres individuels concernés par la gestion responsable et les bons usages des tourbières (peatlands) et de la tourbe. Secrétariat en Finlande, site web en anglais seulement. Producteur de publications de haut niveau dans le domaine dont « Wise Use of Mires and Peatlands » écrit par H. Joosten et D. Clarke en 2002, version numérique disponible en anglais (pdf, 304 pages, ~1,8 Mo).

 

⇪ Retour au haut de la page


 

   

Tourbières à visiter ou à signaler

Exemples d'aires protégées abritant des tourbières dans le sud du Québec et dans plusieurs cas, accessibles aux visiteurs

Nom du site/localisation Propriétaires/gestionnaires Infrastructures d'accueil/accès
Parc naturel de la Tourbière-du-Bordelais, lac des Dunes, Saint-Lazare Ville de Saint-Lazare Oui (trottoirs de bois), ouvert au public
Parc régional des Grandes-Coulées et réserve naturelle de la Grande- Tourbière-de-Villeroy MRC de l'Érable et Gouvernement du Québec Oui (trottoirs de bois), ouvert au public, gratuit
Parc national de Frontenac, Tourbière de Saint-Daniel, secteur Saint-Daniel Gouvernement du Québec/SÉPAQ1 Oui (trottoirs de bois), ouvert au public, droits d'accès usuels aux parcs du réseau québécois (SÉPAQ).
Parc national du Mont-Saint-Bruno, tourbière du Lac aux Atocas Gouvernement du Québec/SÉPAQ1 Oui, ouvert au public, droits d'accès usuels aux parcs du réseau québécois (SÉPAQ).
Réserve écologique et tourbière de la Grande Plée Bleue, Lévis Gouvernement du Québec et Société de conservation et de mise en valeur de la Grande plée Bleue (SGPB) Oui (trottoirs de bois), ouvert pour des visites guidées sur réservation auprès de la Ville de Lévis
Réserve écologique du Lac-à-la-Tortue et Réserve naturelle du Lac-à-la-Tortue, Mauricie Gouvernement du Québec et Conservation de la nature du Canada Non, mais longe un des sentiers du Parc Cœur-Nature de Saint-Narcisse (ref. BaliseQc) et un belvédère permet de voir la tourbière, ouvert au public, gratuit
Sentier de la tourbière d'Issoudun Municipalité d'Issoudun Oui, ouvert au public, gratuit
Sentier d'interprétation de la tourbière de Sainte-Marie-de-Blandford MRC de Bécancour et municipalité de Sainte-Marie-de-Blandford Oui (trottoirs de bois), ouvert au public, gratuit
Tourbière de l'Étang aux Cerises (partie du complexe humide), Magog Marais de l'Étang aux Cerises, Association du Marais-de-la-Rivière-aux-Cerises Oui (trottoirs de bois), ouvert au public, installations adaptées pour personnes à mobilité réduite, gratuit
Tourbière de l'Étang Burbank (complexe humide), Danville Centre d'interprétation de l'Étang Burbank Oui (trottoirs de bois), ouvert au public, gratuit
Tourbière de Johnville - Parc écoforestier de Johnville, Ville de Cookshire-Eaton (secteur Johnville) Corporation de conservation du boisé de Johnville Oui (trottoirs de bois), ouvert au public,
Tourbières de Lanoraie, Réserve écologique des Tourbières-de-Lanoraie Gouvernement du Québec / L'Escale-du-Roy : Centre d'information et d'interprétation lanoroises, ville de Lanoraie. Oui (trottoirs de bois), sur réservation seulement auprès de l'Escale-du-Roy
Tourbière de Red Mill, Trois-Rivières Ville de Trois-Rivières avec l'aide de Nature-Action Québec Oui, ouvert au public, gratuit
Tourbières Small et Large Tea Field et future réserve écologique André-Bouchard, près de Saint-Anicet Conservation de la nature du Canada et Gouvernement du Québec Non
Tourbière de Shefford, parc écologique Jean-Paul-Forand, partie de la réserve naturelle du Mont-Shefford Municipalité du Canton de Shefford et Conservation Espace Nature Shefford (CENS) Oui, ouvert au public, gratuit
Tourbière du laboratoire naturel du Mont Covey Hill Conservation de la nature Canada et Geotop (consortium universitaire) Non, lieu de recherche seulement
Réserve naturelle Claude-Tétrault, tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford Fondation SÉTHY2 en collaboration avec les ATSJS Non, mais les lieux sont accessibles pour la recherche universitaire. Dans ce cas, contactez préalablement la Fondation SÉTHY ou les ATSJS.

1 Sépaq : Société des établissements de plein air du Québec, gestionnaire des parcs nationaux du Québec

2 Fondation SÉTHY : Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska en étroite collaboration avec les Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford

⇪ Retour au haut de la page


 

   

Organismes de conservation

Conservation de la nature Canada (CNC)
Cet organisme protège des aires naturelles dotées d’une riche biodiversité dont des tourbières (ex. les tourbières Large et Small Tea Field dans l'ouest de la Montérégie), tant pour leur valeur intrinsèque qu’au bénéfice des générations futures.
Corridor appalachien
Cet organisme de conservation sans but lucratif a été créé en 2002, il a pour mission de protéger les milieux naturels de la région des Appalaches. La tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford est située à la frontière de cette région et celle des Basses Terres du Saint-Laurent. Une très bonne collaboration existe entre cet organisme et les Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford.
• Autre organisme
Courte description

 

⇪ Retour au haut de la page

 

     

 

 


© Les Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford
Dernière mise à jour (MMDDAAAA):