ATSJS-logo  


La Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford


 

Localisation

La tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, également connue sous le nom de la tourbière Castagne, est située au sud-est de la petite municipalité de Saint-Joachim-de-Shefford dans la MRC de la Haute-Yamaska de la Montérégie. Elle fait aussi partie de la région touristique des Cantons-de-l'Est. Elle se trouve à une vingtaine de kilomètres à l'est de la ville de Granby et son centre géographique a pour coordonnées [45,42239°N; 072,48996°W (WGS84)]. Voir la carte de localisation dans la MRC.

Les lots qu'occupe la tourbière demeurent des propriétés privées. Il est donc interdit d'y circuler sans la permission des propriétaires. Le site n'est pas accessible au public et des infrastructures permettant la visite des lieux ne sont pas envisagées. Les « Amis » tentent plutôt de concentrer l'accès à des groupes de recherches, car l'intégrité des lieux en fait un témoin particulièrement éloquent de l'histoire naturelle des lieux et de la région. Par contre, nous vous invitons à visiter les tourbières mentionnées dans la rubrique "Tourbières à visiter" dans la Bibliothèque. Ces lieux et ces suggestions possèdent généralement des infrastructures (ex.: passerelles de bois) permettant une circulation plus aisée dans ces écosystèmes très fragiles.

De par sa localisation, la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford appartient selon le Cadre écologique de référence du Québec (CERQ) à la province naturelle des Appalaches. Plus précisément, elle se trouve dans la région naturelle des Montagnes Vertes dont le relief tout en collines est composé d'un réseau de vallées plus ou moins parallèles constituant des bassins relativement favorables à l'accumulation de la tourbe lorsque le réseau hydrographique s'y prêtait. L'alignement de la grande tourbière boisée de Shefford, des complexes tourbeux de Béthanie, de Sainte-Christine, voire même celui de Lac-Brome, montrent bien cette affiliation géologique avec celle de Saint-Joachim-de-Shefford.

Localisation écologique de la tourbière selon le Cadre écologique de référence du Québec (CERQ - 2013):
   – Province naturelle (niveau 1) : Les Appalaches
   – Région naturelle (niveau 2) : Les Montagnes Vertes
   – Ensemble physiographique (niveau 3) : Le Piémont appalachien
   – District écologique (niveau 4) : Les Coteaux du réservoir Choinière, à la limite des Buttes Valcourt-Richmond

Paysage de la végétation ouverte de la partie ombrotrophe de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford.

La tourbière est le résultat du comblement d'un petit lac ayant profité du surcreusement provoqué par les glaciers de la dernière période glaciaire. De par son origine, on dit ainsi dans les cercles spécialisés qu'elle est de nature limnogène. La cuvette s'est remplie graduellement de matière organique au cours des derniers millénaires. Des eaux libres, il ne subsiste maintenant qu'un petit étang, source du ruisseau Castagne qui traverse le centre de la tourbière, et coule du sud vers le nord.

Le début de l'entourbement n'est pas encore connu avec précision puisqu'aucune datation n'a été produite pour la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford. Dans une petite tourbière sur le flanc est du mont Shefford, les analyses du carbone 14 (14C) dans les sédiments à la base du dépôt de 3 m révèlent un âge de 4750 ans. L'accumulation de la tourbe se serait donc amorcée en même temps que se construisaient les premières pyramides en Égypte. En extrapolant, pour les 4,9 m de tourbe constituée de sphaigne et de végétaux herbacés de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, le début de l'entourbement aurait débuté il y a environ 9700 ans. Seule la collecte de matériel à la base du dépôt et des datations du carbone 14 seront en mesure de nous préciser l'âge réel de la tourbière, mais déjà cet âge approximatif nous donne un ordre de grandeur vraisemblable dans le temps.

La nature relativement accidentée du paysage de cette partie de la Montérégie constitue aussi un élément important qui a assuré la sauvegarde des tourbières jusqu'à présent. Cet aspect est à l'avantage des populations locales et des collectivités en aval des rivières liées à ces tourbières puisqu'elles bénéficient entre autres de la formidable capacité de filtration de ces écosystèmes tourbeux. L'influence de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford se fait sentir jusque dans les basses-terres du Saint- Laurent, puisque la vidange de la tourbière se fait par le ruisseau Castagne, dont les eaux s'écoulent vers le nord et se déversent, à la hauteur de Roxton Falls, dans la rivière Noire, avant d'aller rejoindre la rivière Yamaska puis le Saint-Laurent.

L'ensemble de la tourbière occupe une superficie de 218 hectares. Elle se compose d'un complexe de milieux humides dont la répartition s'établit en fonction du gradient d'humidité et de l'influence des apports d'eau riche en minéraux. On y retrouve ainsi une tourbière minérotrophe et une tourbière ombrotrophe, de même que de larges étendues de marécages arborescents, plusieurs marécages arbustifs, quelques prairies humides et une petite zone de marais. En plus du ruisseau Castagne, les petits bassins créés par les barrages de castors, ajoutent à la très grande diversité de cet écosystème qui abrite également une héronnière, un habitat du rat musqué et est utilisé par la sauvagine en période de migration.

Dans sa portion ombrotrophe, la tourbière est constituée de plusieurs communautés dont : une herbaçaie à carex oligosperme et Sphagnum nemoreum, une arbustaie à éricacées et sphaignes, un mélézin à némopanthe mucroné et sphaignes, un mélézin à sphaignes, un mélézin à épinette noire et à sphaignes, une pessière noire ouverte à mélèze et à éricacées et une pessière noire ouverte à éricacées.

Dans la portion minérotrophe, de part et d'autre du ruisseau Castagne se succèdent : un herbier aquatique à cornifle nageante, utriculaire vulgaire et grand nénuphar, une herbaçaie ou prairie humide à carex, scirpe et typha à feuilles larges, une arbustaie à myrique baumier et saule, une érablière rouge à mélèze, myrique baumier et osmonde cannelle, une érablière rouge à thuya et une pessière noire à thuya.

⇪ Retour au haut de la page

Présentations sur la tourbière

Texte

⇪ Retour au haut de la page

 

 


© Les Amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford
Dernière mise à jour (MMDDAAAA):